AUTOUR DU PARC ÉOLIEN

LE PARC ÉOLIEN ET LES HABITANTS

POUR LA COMMUNE

A notre demande, le CPIE (Centre Permanent d’Initiative Environnementale) de Bourgogne Franche Comté a réalisé début 2021 un sondage auprès des habitants volontaires de Sacquenay. Destiné aux citoyens après un an et demi de fonctionnement du parc éolien, le sondage a recueilli l’avis de 93 habitants volontaires (sur 101 foyers sollicités). 76% des sondés ont exprimé un ressenti positif ou neutre vis-à-vis du parc éolien des Sources du Mistral. Trois thèmes ont notablement été mis en avant par les personnes interrogées : l’acoustique, les mesures en lien avec la biodiversité et le paysage.

Consulter les résultats ici.

L’ENVIRONNEMENT SONORE

Les émergences des éoliennes (bruit résiduel, non masqué par le bruit ambiant) sont limitées par la réglementation au droit de toute habitation à 3dB la nuit et 5 dB le jour.

30 personnes ont évoqué le sujet acoustique de manière négative lors du sondage de 2021. Nous organisons au printemps 2021 un atelier d’échange sur ce sujet.

 

L’ENVIRONNEMENT lumineux

 

Le balisage de nuit des éoliennes est une obligation pour la sécurité aéronautique de l’aviation civile et militaire. Plusieurs habitants l’ont mentionné comme un facteur de gêne qui est abordé lors d’un atelier d’échange au printemps 2021.

 

LES BÉNÉFICES POUR LA COLLECTIVITÉ

POUR LES HABITANTS

CNR s’est associé avec ILEK, fournisseur d’énergie 100% renouvelable et française, qui permet aux consommateurs de désigner le producteur d’électricité qu’ils souhaitent. Ils peuvent notamment choisir d’être alimenté par l’énergie produite par le parc éolien des Sources Du Mistral (mécanisme de garantie d’origine).

Crédits photos : C. FOUQUIN & A. MOULARD

« La mise en service du parc éolien a permis d’aborder les énergies renouvelables avec des élèves de CM1-CM2. Plusieurs séances en classe et une visite sur le terrain du chantier pendant la phase de montage des éoliennes ont été organisées avec l’aide du CPIE du Pays de Bourgogne. C’était une formidable expérience pour les enfants qui ont pu laisser leurs traces sur l’une des éoliennes du parc lors de l’inauguration. Cette démarche leur laissera, c’est certain, que des bons souvenirs.»

M. DECERLE : Directeur de l’école élémentaire de Véronnes
Des retombées fiscales

La production d’électricité est une activité économique qui génère des revenus fiscaux pour les collectivités. Le parc éolien Les Sources du Mistral est notamment concerné par l’IFER (Imposition Forfaitaire sur les Entreprises de Réseau) et la taxe foncière. Les recettes sont distribuées vers l’intercommunalité, la commune, le département et la région, selon la réglementation fiscale en vigueur et des accords spécifiques. Les élus de la Communauté de communes Tille et Vennelle se sont accordés pour redistribuer 50% des revenus fiscaux à Sacquenay et Chazeuil (au lieu des 20% prévus par la loi).

Des usages concrets des revenus des éoliennes

Ces retombées permettent de financer l’entretien de la commune et la création de nouveaux équipements. Par exemple, la commune de Sacquenay réfléchit à l’élaboration d’un sentier pédagogique, sur le patrimoine local et les énergies de demain.

 

« Il y a un plus d’un an maintenant que nous avons observé pour la première fois les éoliennes depuis le bourg du village de Chazeuil. Au début ce changement de décor a attiré notre attention mais il est vrai qu’aujourd’hui les éoliennes font partie du paysage. L’une des machines installées sur une parcelle communale va permettre de dégager des recettes ; ce n’est pas négligeable car il y a peu d’autres activités aujourd’hui qui permettent de financer la vie de la commune. »

Maire de Chazeuil, le 4 juillet 2020

ENTREPRISES LOCALES

Les postes de livraison s’intègrent dans l’architecture du bâti local, les façades sont constituées de pierres de la Vingeanne.

« Notre entreprise est basée sur la commune limitrophe à Sacquenay et nous avons été contactés par la CNR pour réaliser la façade des postes de livraison. Nous avons utilisé des pierres venant d’une carrière située à 1 km du parc éolien. Ces pierres sont appelées localement « pierre de la Vingeanne ». Nous sommes très fiers d’avoir pu mettre en avant notre savoir-faire dans le cadre de la construction de ce projet. »

Richard GREPIN

SARL GREPIN

LA COHABITATION DU PARC ÉOLIEN AVEC LA BIODIVERSITÉ

Le Milan Royal, un habitué de la région

Les études réalisées par des naturalistes ont permis d’analyser l’utilisation du site d’étude du parc éolien Les Sources du Mistral sur les communes de Sacquenay et Chazeuil, par la biodiversité et particulièrement les milans royaux (espèce protégée) avant l’implantation des éoliennes. Depuis la mise en service du parc, le bureau d’études externe Biotope réalise des suivis environnementaux avec un focus sur le milan royal afin d’appréhender son passage migratoire au sein du parc éolien. Les menaces qui pèsent sur le milan royal sont multiples et toutes liées aux activités humaines : dégradation de l’habitat, empoisonnement, électrocution, tir, collision, etc.

Une vidéo protection pour les oiseaux
Un dispositif de détection et de régulation, système ProBird de Sens Of Life, a été installé en septembre 2020 pour réduire les risques de collision envers les rapaces et grands voiliers.

ProBird, comment ça marche ?

Des caméras suivent les trajectoires de vol des oiseaux. Si un vol est détecté dans la zone de 300m, un signal sonore est déclenché pour faire dévier l’oiseau, ou l’arrêt des éoliennes est commandé.  Parallèlement, les pales de l’éolienne concernée s’orientent pour ne plus être face au vent, ce qui induit un ralentissement rapide de la vitesse de rotation. Un suivi de ce dispositif et de l’avifaune est assuré par Biotope et Sens of Life. Les éoliennes du parc ne sont pas autorisées à tourner si le dispositif ProBird n’est pas actif.

Dispositif ProBid au dessus de la porte de l’éolienne 2

Vue depuis la caméra ProBird

Une régulation des éoliennes pour préserver les chauves-souris
Un bridage spécial est mis en œuvre pour préserver les chauves-souris qui fréquentent le parc éolien et ses abords. L’activité des chauves-souris est dépendante des conditions météorologiques (température, vitesse de vent) et des saisons (entre avril à fin octobre). Dans certaines conditions, les éoliennes sont arrêtées pour préserver les chauves-souris et éviter tout risque de collision ou barotraumatisme.

 

L’élevage et la chasse, des activités maintenues à la mise en service du parc éolien  L’élevage et les pratiques agricoles sont maintenus aux abords du parc éolien. A ce jour et depuis la mise en service du parc éolien, les éleveurs n’ont constaté aucun changement de comportement de leurs animaux.
La pratique de la chasse est autorisée et a pu se poursuivre sur le territoire, également à proximité immédiate du parc éolien. 

ET APRÈS ? QUE SE PASSE-T-IL ?

  Les éoliennes fonctionnent généralement entre 20 et 25 ans. Après cette période, deux options sont possibles : le démantèlement ou le renouvellement du parc éolien.

LE DÉMANTÈLEMENT

Le démantèlement c’est le retrait de l’ensemble des infrastructures liées au parc éolien sur le site. Il est prévu et anticipé par la loi dans sa totalité. L’exploitant du parc éolien (et pas les communes) doit prévoir le démontage et la remise en état du site d’implantation. Des garanties financières sont prévues dès le développement du projet, avec un minimum de 50 000 € par éolienne.

LE RENOUVELLEMENT

Le renouvellement c’est le remplacement des éoliennes par la technologie plus performante disponible. Les nouvelles éoliennes, si elles sont différentes en taille par exemple ou dans leur emplacement, doivent alors faire l’objet d’une nouvelle démarche administrative complète selon la réglementation en vigueur. Les installations comme le poste de livraison peuvent être réutilisées.

Continuez votre lecture sur la page le prolongement